Les musts de la stratégie


HBR HS1 Stratégie

« Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer » aurait dit un jour (l’a-t-il écrit ?) Guillaume Ier d’Orange-Nassau. Pris dans son contexte historique, les guerres de religion et l’émancipation des Pays-Bas du joug du Roi d’Espagne Philippe II, cette phrase a certainement du sens pour le Taciturne. Il met en échec le projet catholique d’éradication des protestants installés essentiellement au Nord de cette vaste zone tampon (déjà) entre la France et l’Allemagne et repousse longtemps le sanguinaire duc d’Albe. L’histoire, passionnante, ne s’arrête pas là, mais elle illustre parfaitement la notion de stratégie.

 

Voilà donc un sujet inépuisable et maintes fois repris sous l’angle de ses déclinaisons politiques, militaires ou économiques, tant il est vrai que beaucoup en découle. La stratégie, c’est (ou devrait être) le fondement de toute mise en œuvre d’un faisceau d’actions entreprises en vue d’obtenir la réalisation d’un objectif précis. Que ce soit dans l’optique de conquérir le pouvoir et de le conserver, comme l’indiquait Machiavel dans son « Prince », ou pour écraser par les armes son adversaire à l’instar de Sun Tzu avec son « Art de la Guerre », de peu antérieur à Thucydide, les premières déclinaisons sont politiques ou militaires. L’économie vient sur le tard.

 

La 1ère révolution industrielle (la vapeur et l’acier) ainsi que les suivantes dans la foulée ont pourtant donné droit à de nombreux penseurs de la stratégie économique, avec des orientations politiques souvent extrêmes. Marx et Friedman ne seraient probablement jamais partis en vacances ensemble, pour autant que le siècle et demi qui les sépare avait été réduit à néant. Loin des polémistes macro, la proposition récente de l’édition française de la Harvard Business Review sur les musts de la stratégie, est intéressant et mérite de s’y attarder. Attention, rien d’extraordinairement innovant, vraiment, mais de nombreux textes atemporels sont proposés.

 

On passe ainsi des principes qui sous-tendent la stratégie (Potter, sors de ce corps !), à l’élaboration de la vision d’entreprise et de son business model, puis aux horizons de l’océan bleu (Think Different dit la pub) pour atterrir sur les éléments propres à l’exécution et au contrôle des résultats obtenus. Enfin, quelques mots sur le lien entre stratégie et performance et quelques autres sur les rôles de chacun dans la prise de décision. Bref, c’est du lourd et du condensé. La lecture est aride pour le néophyte et les exemples souvent très américains, mais force est de convenir que c’est un incontournable de lecture pour le dirigeant d’entreprise.

 

Sommaire :

  1. Qu’est-ce que la stratégie ?
  2. Construire votre vision d’entreprise
  3. Réinventez votre business model
  4. La stratégie Océan bleu
  5. Réussir l’exécution de sa stratégie
  6. Le tableau de bord prospectif, système de management stratégique
  7. Transformer une grande stratégie en grande performance
  8. Qui détient le « D » ?

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Ier_d%27Orange-Nassau

http://www.hbrfrance.fr/numero/hors-serie-harvard-business-review-le-must-de-la-strategie-2015/

(c) Xavier Dehan, 30 janvier 2016